Conception multisensorielle : ce qu’elle est et la manière de la réaliser

Chacun d’entre nous est différent et perçoit son environnement différemment. La façon dont nous abordons le travail, les relations interpersonnelles et d’autres activités est également basée sur cette perception.

La vue, le toucher, l’ouïe, l’odorat et le goût : chaque élément s’ajoute aux autres, déclenchant des réactions différentes chez chaque individu. Aujourd’hui, de plus en plus de designers et architectes intègrent les cinq sens dans leurs projets et s’interrogent sur l’effet de leurs choix en termes de perception sensorielle. Alors comment est-il possible de concevoir un environnement qui soit agréable pour plus d’une personne ?

Il n’existe pas de règle parfaite, mais certaines directives de conception multisensorielle peuvent être mises en œuvre dans l’aménagement des bureaux, utiles pour entamer un processus de transformation des bureaux aseptisés en lieux vivants et animés, capables de combiner efficacité professionnelle et augmentation du bien-être de chacun.

L’exposition à la lumière ou à l’ombre, la possibilité de toucher l’eau d’une fontaine, la présence de certaines plantes odorantes et les sons produits par les différents éléments présents sont des qualités importantes au même titre que les qualités visuelles. Quelle est la sensation de la texture d’un certain matériau ? Quel son ou quelle sensation un matériau produit-il lorsque vous le piétinez ? De plus en plus souvent, les architectes et les designers développent une analyse sensorielle de l’environnement qu’ils doivent concevoir.

La Vue

La lumière a un impact important sur l’expérience que les gens ont de l’espace. Dans l’environnement de travail, les stimuli visuels doivent pouvoir rendre les activités plus agréables tout en augmentant la productivité. Un éclairage plus vif peut accroître le niveau d’interaction et d’innovation, tandis qu’un éclairage plus chaud et plus intime se prête à un travail plus concentré et individuel.

La lumière naturelle, l’élimination des blocages visuels et la couleur jouent un rôle central. La touche supplémentaire ? Prévoyez également des lampes de bureau avec variateur d’intensité pour permettre un contrôle partiel de la lumière sur les postes de travail

Le Toucher

Un investissement dans le chauffage/la climatisation, pour égaliser la température dans toutes les pièces, peut apporter de nombreux avantages car la température est souvent une source d’inconfort pour de nombreux salariés.

Le toucher comprend également les matériaux, car un produit de qualité rend le travail plus confortable et aide à être plus productif. Des matériaux et des meubles plus agréables contribuent à une expérience plus détendue et confortable, tout en donnant plus de personnalité au bureau.

L’ergonomie est un autre aspect important de l’aménagement de l’espace de travail. Si le mobilier n’est pas suffisamment ergonomique, les employés le ressentiront rapidement dans leur dos, leur cou et leurs épaules.

L’Ouïe

La pollution sonore est un problème sérieux, surtout dans les environnements ouverts. Du point de vue de la conception, il est possible de la limiter par l’utilisation de matériaux absorbant le bruit, la création d’espaces dédiés au travail concentré, comme les salles de réunion, et l’inclusion de pods dans les espaces communs.

L’Odorat

Le design biophilique est souvent considéré comme l’inclusion de certaines plantes, mais il s’étend également à la lumière naturelle. L’introduction de plantes peut augmenter les niveaux d’oxygène et la qualité de l’air, avec tous les avantages d’une meilleure concentration et d’une plus grande créativité, tout en étant plus attrayante visuellement.

L’odorat est l’un des sens les plus puissants en ce qui concerne les fonctions émotionnelles et mémorielles du cerveau. Certaines odeurs peuvent avoir un impact sur l’attention et donc affecter la productivité. Les fortes odeurs de nourriture sur le lieu de travail peuvent également distraire et irriter les collègues.

Le Goût

Comment peut-on parler de “goût” dans le contexte du design ? Bien que le goût ne soit pas directement influencé par l’espace de travail, la nourriture et les boissons que les gens consomment pendant la journée ont un impact significatif sur la productivité et, à long terme, sur le bien-être physique et mental.

Ceux qui suivent les lignes directrices de la conception multi-sensorielle doivent accorder plus d’attention aux zones de rafraîchissement, de la cantine au café du travail, en passant par le coin avec les distributeurs automatiques : plus la qualité de la nourriture et des boissons proposées est élevée, plus le confort des travailleurs est grand.

 

La recherche constante du bien-être a donné lieu à de nouvelles façons de vivre le temps au bureau, que ce soit par le biais d’objets, de matériaux innovants ou d’espaces quotidiens inspirés d’un design qui fait appel à tous les sens et définit de nouvelles tendances.

Tous ces éléments participent à la création d’une atmosphère spécifique qui ne peut être réduite aux simples qualités visuelles d’un espace. L’analyse des composantes sensorielles permet de prendre en compte toute la richesse des qualités d’un environnement, dans le but de l’améliorer.

Le fait d’être “immergé” dans un mobilier design multisensoriel augmente la perception du bien-être et le sentiment de passer du temps de qualité. Le séjour au bureau devient ainsi une expérience unique, vivant pleinement les espaces conviviaux et privés.

Ecrire un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter