Le lieu de travail hybride n’est plus seulement un phénomène auquel il faut se préparer. D’une tendance post-Covid, elle est devenue une réalité pour de nombreuses entreprises, des petites entreprises aux géants multinationaux.

Cependant, tout le monde n’est pas d’accord lorsqu’il s’agit de modifier le modèle de travail : chaque décision doit être mûrement réfléchie, sur la base des spécificités de l’entreprise et d’une analyse coûts-avantages.

Les avantages du travail hybride

Structuré avec soin, le lieu de travail hybride peut se transformer en un sérieux avantage concurrentiel. Voici les principaux facteurs positifs.

1.   Réduction des coûts d’exploitation

L’entreprise peut réduire considérablement ses dépenses en adoptant un modèle de travail hybride : en termes de services publics (électricité, bande passante internet, chauffage/climatisation, etc.), d’espace (surtout si le bureau est loué) et de matériel (des supports électroniques à la simple papeterie).

2.   Réduction des coûts pour le salarié

Le trajet domicile-bureau, le déjeuner, le café avec les collègues et bien plus encore : le fait de pouvoir travailler à domicile certains jours de la semaine permet à l’employé d’économiser de l’argent, principalement sur les petites dépenses quotidiennes.

3.   Amélioration de l’humeur des employés

La possibilité de disposer de plus de temps pour ses affections et ses intérêts, combinée à des horaires de travail flexibles (si le travail hybride est en même temps agile), a des effets positifs sur l’humeur et la participation des individus, qui sont plus autonomes dans leur vie quotidienne.    Cela se reflète dans différents domaines de la vie professionnelle, de la santé à la productivité.

4.   Augmentation de la productivité

Un travailleur heureux est un travailleur productif : un concept dont nous avons souvent parlé et qui revient de plus en plus souvent dans les analyses hybrides du lieu de travail. Au bien-être mental s’ajoute le bien-être physique : en évitant le trajet vers le bureau, les gens peuvent économiser de l’énergie et arriver sur leur lieu de travail plus reposés et plus actifs.

Les inconvénients du travail hybride

Nous ne pouvons pas oublier le revers de la médaille : le lieu de travail hybride peut être insidieux, surtout s’il est mis en œuvre sans ligne directrice bien définie. Voici quelques inconvénients à prendre en compte.

1.   Risques pour la sécurité

Certains secteurs traitent des données sensibles, pour lesquelles des systèmes de sécurité informatique plus structurés doivent être mis en place. Dans ces cas, la transition vers le travail hybride doit également inclure, avec une importance particulière, l’équipe informatique et le service juridique de l’entreprise.

2.   Risque d’épuisement professionnel

Certaines personnes sont plus sujettes à l’épuisement, surtout les jours où elles travaillent à domicile. Il est important de fournir à l’employé toutes les ressources nécessaires (également en termes de santé mentale) pour créer une parfaite intégration entre vie professionnelle et vie privée.

3.   Difficultés de collaboration

Sans les bons outils et/ou une orientation managériale avisée, la confiance entre les membres de l’équipe peut diminuer, ce qui entraîne des difficultés de communication et une baisse de la productivité. Dans cet article, nous avons donné quelques conseils sur la façon d’améliorer la collaboration sur le lieu de travail hybride.

En conclusion, il est toujours important d’analyser en profondeur votre équipe et votre entreprise : ce n’est qu’en comprenant les forces et les faiblesses qu’il sera possible de mettre en œuvre le bon modèle de travail.

YO-Frezza-chair

Ecrire un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter