Des salariés heureux et en bonne santé sont moins coûteux pour les entreprises et plus productifs en même temps : ce n’est pas certain, mais de plus en plus de sondages semblent le confirmer.

Le bien-être personnel est devenu de plus en plus important dans l’organisation des entreprises et l’aménagement des bureaux : mais qu’entendons-nous exactement avec ce terme ?

Pour répondre à cette question, nous devons emprunter le dictionnaire anglais, où le terme « bien-être » est identifié par deux mots différents : wellness et well-being. Comprendre cette différence peut nous aider à comprendre où se dirigent les tendances en matière de design de ces dernières années.

Wellness vs well-being: les differences

Depuis une dizaine d’années (mais encore plus dans les entreprises les plus « évoluées » !), on parle de programmes de bien-être en entreprise, visant à améliorer la santé des collaborateurs.

Le concept de bien-être comprend toutes les habitudes et tous les comportements qui ont un effet positif sur la condition physique de l’individu. Comment cela se traduit-il dans l’aménagement intérieur et le choix du mobilier de bureau ? Avec un mot répété très souvent dans ces pages : l’ergonomie.

Plus généralement, la sphère du bien-être comprend également d’autres avantages d’entreprise, tels que des abonnements à des salles de sport, des conventions de santé et des primes pour les employés qui acceptent de participer à des cours de santé.

Le well-being « c’est le yin de son yang » : si le wellness concerne l’état physique d’une personne, le well-being concerne l’état mental d’une personne. Dans ce cas, l’objectif est de créer un environnement qui favorise le bien-être psychologique et mental, grâce à l’organisation des personnes et des espaces.

Organiser les espaces pour améliorer le bien-être

Chaque entreprise a ses propres spécificités et l’organisation des environnements en est une conséquence. Cependant, il existe des recommandations qui peuvent aider lors de la phase de conception, dans le but d’améliorer le bien-être et la santé.

Les auteurs de The Healthy Workplace Nudge parlent de « contrôle environnemental », un complément aux programmes de bien-être en entreprise déjà en vogue dans de nombreuses sociétés. Selon cette théorie, une planification attentive et un choix judicieux des meubles de bureau peuvent favoriser et encourager (Nudge an anglais) les employés eux-mêmes, qui « évolueront » et adopteront des comportements plus sains.

Cette conception doit se faire dans trois sphères d’action :

  • Encouragement à l’organisation: les personnes doivent disposer de l’espace nécessaire pour se déplacer dans les différents bureaux et doivent pouvoir se déplacer et travailler dans différents secteurs de l’entreprise. Il faut prévoir des sièges de différents types, en tenant compte des moments de travail au bureau, de réunion et de détente.
  • Encouragement aux groupes: les espaces de réunion doivent être flexibles et variés en termes de taille et de conception. Les petits espaces de réunion doivent être situés près des postes de travail, tandis que les zones de rassemblement plus importantes (par exemple, les salons et les cafés de travail) devraient être situées près des couloirs et des zones de passage les plus importantes.
  • Encouragement individuel: le mobilier du poste de travail doit être ergonomique et personnalisable (par exemple, différents réglages du siège du poste de travail). Placer les armoires loin des bureaux crée également un espace supplémentaire pour la socialisation, tout en obligeant l’individu à se déplacer pour atteindre ses affaires.

Mobilier et bien-être au bureau : les étapes nécessaires

Quels sont donc les éléments nécessaires pour créer un bureau où le bien-être règne en maître ?

Voici les aspects qu’il ne faut pas oublier.

  1. Choisissez des meubles ergonomiques, en commençant par un bureau réglable en hauteur, ou le siège. Vous trouverez ici un guide utile pour choisir la chaise de bureau idéale.
  2. Personnaliser les postes de travail en fonction du département de référence, en tenant compte de toutes ses spécificités.
  3. Choisissez des meubles qui peuvent être personnalisés par l’employé (par exemple, la hauteur du siège, le positionnement des ordinateurs).
  4. Créer des zones d’agrégation conçues comme third place : sur ce lien, nous expliquons de quoi il s’agit.
  5. Concevez l’espace de manière à profiter de la lumière naturelle, dans la mesure du possible.
  6. Évaluez les couleurs des meubles des différentes zones en fonction de leur fonctionnalité. Dans cet article, nous parlons de la chromothérapie appliquée au mobilier de bureau.
  7. Insérez des éléments naturels et artistiques, pour favoriser la détente et la fluidité des idées.

migliorare-benessere-ufficio-LOL_LOW(02)

Ecrire un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter