L’open space est-il l’ennemi du bien-être ? Non, si l’on suit les conseils ci-après

Selon une enquête américaine de Bospar, le manque d’intimité, la pollution acoustique ou la difficulté de concentration sont des facteurs qui pénalisent les open space. Cette thèse a été nouvellement renforcée par des études conduites en Allemagne qui ont enregistré une aggravation des conditions psychophysiques des employés travaillant dans des bureaux ouverts.

Pourtant, des raisons valables jouent en faveur de l’open space : une communication fluide, des espaces flexibles et modulaires, des coûts de gestion plus bas et des employés enclins à exercer leur travail dans des espaces ouverts.

Et si la solution optimale était d’unir le meilleur de ces deux mondes ? On peut toujours essayer.

frezza open space solution - alplus
Frezza Alplus; Design Marco Zito

Diviser ? Oui, mais comme il faut

Avant de diviser un espace ouvert, il est nécessaire de distinguer les différentes fonctions qui se trouvent dans le bureau comme des activités qui ont rapport avec le contact et la communication ou bien qui ont besoin de calme et de réflexion ou encore qui nécessitent un accès rapide aux autres postes de travail. Une fois que l’on a déterminé la disposition la plus performante, il sera plus facile de délimiter les aires de travail de la façon qui convient le mieux. Des cloisons de séparation, des armoires, des bibliothèques ou des cabines acoustiques sont les solutions optimales, sans oublier quelques grandes plantes qui peuvent également être efficaces.

Pour augmenter visuellement la perception d’une division de l’espace, on pourra utiliser des codes chromatiques et des matériaux différents puisque même la couleur d’un mur ou un revêtement de sol différents réduisent le sens de dispersion de la pièce. Cependant, ce qui compte avant tout, c’est d’assurer à chaque poste de travail, dans la mesure du possible, un apport de lumière naturelle adéquat.

Faire participer

Faire participer les employés aux choix sur l’agencement du bureau est une stratégie participative simple et efficace de la part de l’entreprise. Lorsque l’on travaille dans un lieu répondant à ses propres souhaits, la motivation et la satisfaction professionnelle augmentent. Une tendance toujours plus actuelle, modifiée par les co-working, prévoit l’attribution de bureaux à rotation : au cours de la journée, selon les tâches qu’elles doivent exercer, les personnes sont libres d’occuper différentes aires du bureau.

Baisser le volume

Un bureau open space est un défi pour l’acoustique et la division en plusieurs zones de travail a un premier effet positif sur les décibels. Généralement, pour réduire le bruit de fond, il est nécessaire toutefois d’intervenir au niveau de la structure et l’une des solutions – que l’on pourra trouver avec un technicien spécialisé – peut être l’utilisation d’isolants ou l’installation de panneaux acoustiques au plafond et sur les murs.

Apporter la nature dans le bureau (et vice versa)

Le bureau « vert », dominé par les plantes, le bois, la lumière naturelle et les ouvertures sur l’extérieur, est l’une des tendances actuelles du design pour bureau. Le lien entre le contact avec la nature et la salubrité du lien de travail est désormais certifié par une multitude d’études et voilà pourquoi un grand nombre d’entreprises américaines ont l’habitude de convoquer des réunions « walk and talk » à l’extérieur, sous un beau ciel bleu et ensoleillé ou dans un parc citadin verdoyant.

Une dose d’espaces ouverts revigorante pour se réconcilier avec l’open space.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/magazine.frezza.com/public_html/wp-content/plugins/social-pug/inc/class-frontend-data.php on line 78