Que vous soyez un freelance ou que vous puissiez profiter des avantages du travail flexible, travailler de chez soi n’est pas une si mauvaise solution.

Vous ne devrez plus faire face aux problèmes d’embouteillage pour vous rendre au bureau ni supporter le bruit typique d’un open office. À côté des nombreux « pour », il y a toutefois des « contre ». Et souvent, ils s’entremêlent autour du même problème : ne pas délimiter au sein de sa propre habitation un espace dédié au travail.

En effet, concevoir l’home office parfait n’est pas aussi simple que cela pourrait paraître.

Un facteur extrêmement important afin d’être proactifs et de se détacher du train-train domestique, c’est de prévoir et d’aménager un coin de l’habitation uniquement pour le travail.

Espace, habitude et éclairage : ce dont il faut tenir compte

De combien d’espace disposez-vous ? Telle est la première question que vous devez vous poser.

En second lieu, raisonnez sur vos habitudes et sur vos préférences de travail. L’home office doit être conçu (contrairement au poste de travail au bureau) en vous basant exclusivement sur vous-même et sur vos habitudes.

Vous aimez étaler vos papiers sur une grande surface ? Choisissez, dans ce cas, une table de réunion de dimensions réduites. Vous travaillez aussi bien assis que debout ? Optez pour un modèle de bureau assis-debout. Vous souhaitez créer un espace de travail hyper-organisé ? Tournez-vous vers un modèle flexible que vous pourrez personnaliser avec les accessoires les mieux adaptés à vos besoins.

Le design n’interviendra que lorsque vous aurez trouvé une solution efficace pour toutes les nécessités fonctionnelles.

L’éclairage est un autre aspect qu’il ne faut absolument pas négliger afin de trouver la meilleure position pour installer votre bureau. Vous avez une très grande fenêtre ? Parfait, alors concevez votre espace de façon à ce que la lumière naturelle éclaire au mieux votre espace de travail, en veillant à limiter les reflets sur votre écran d’ordinateur. Vous ferez ainsi des économies d’énergie !

En revanche, si l’endroit choisi est un peu sombre, optez pour un éclairage qui ne fatigue pas la vue (à leds si possible) et installez-le de façon à ce que, au bout d’une heure de travail, vos rétines n’appellent pas au secours !

Le dos bien droit !

Nous avons le bureau, nous avons l’éclairage : que manque-t-il ? Un siège pour s’asseoir bien évidemment. Nous avons récemment parlé de l’importance d’avoir un bon siège de bureau pour améliorer la productivité (et pour préserver la colonne vertébrale).

Nous le répétons donc encore une fois : choisissez un siège qui vous offre la possibilité de le personnaliser afin de trouver votre flow au travail. Vous bougez beaucoup ? Prenez un siège qui vous permette une mobilité maximale. Vous êtes sédentaire ? Alors prenez un siège confortable avec des accoudoirs et même un appui-tête.

Votre créativité s’exprime au mieux lorsque vous pouvez vous allonger ? Vous êtes chez vous, profitez-en ! Un canapé peut être le juste compromis entre la position allongée et le moment où l’on travaille.

Home office = ordre

Travailler dans un espace bien rangé signifie mieux travailler. Organisez vos milliers de stylos et de crayons à papier dans un pot ou une boîte, rangez vos centaines de papiers dans des dossiers et des chemises, mettez une corbeille sous votre bureau pour jeter le papier du petit chocolat que vous vous êtes octroyé pour vous donner du courage.

Autre conseil à ne pas négliger : en fin de journée, rangez votre bureau en empilant les feuilles, mettez votre souris à la droite du clavier (à moins que vous soyez gaucher !). Se réveiller le matin et trouver son bureau bien ordonné vous encouragera à bien recommencer votre journée de travail (et oui, nous sommes sérieux, ce n’est pas une plaisanterie !).

Vous n’êtes pas très ordonné/e ? Nous avons également pensé à cela, avec un simple guide pour désencombrer le bureau.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter