Home Office. Quels sont les éléments qu’il faut prendre en considération pour avoir un poste de travail ergonomique et visant à la santé ?

Travailler à un poste de travail confortable est un impératif incontournable tant au bureau qu’à la maison. Investir dans l’ergonomie implique des avantages à court et à long terme : moins de maladies, d’accidents et de problèmes chroniques surtout au niveau des muscles et des os ou liés à la vue, meilleure productivité et moins de stress.

Comment créer un poste de travail parfait ? En tenant compte de 9 facteurs primaires liés aux meubles, à la disposition des accessoires et au milieu environnant.

Voici nos lignes directrices concernant l’agencement d’un bureau et le design d’un home office.

  1. Siège – Vous devez avant tout vous poser une série de questions afin de trouver les caractéristiques les mieux adaptées à vos nécessités personnelles.
    Vous avez besoin d’un appui-tête ? Vous vous déplacez beaucoup, il vous faut donc des roulettes ? Vous avez besoin d’accoudoirs ou bien vous n’avez pas assez de place pour une chaise avec accoudoirs ? Un siège ergonomique doit permettre le réglage de tous les éléments de la structure afin de s’adapter à la hauteur et au poids de la personne qui l’utilise. La hauteur de l’assise doit garantir une position droite pendant la journée afin de réduire l’effort sur les bras, sur les épaules et sur les poignets. La hauteur idéale est celle qui permet de garder les avant-bras parallèles au sol, ou légèrement inclinés vers le bas, et d’avoir le dos bien droit. Le dossier doit suivre la courbe naturelle du dos : les meilleurs sièges ergonomiques ont également un support lombaire réglable selon les différentes caractéristiques physiques.
    Tout cela ne représente qu’une partie des éléments dont il faut tenir compte : ici vous trouverez notre guide pour faire votre choix.
  2. Bureau – Il doit être adapté aux besoins professionnels du travailleur, à ses caractéristiques physiques et à l’espace dont il dispose. Selon une étude de la Cornell University, au bureau comme à la maison, il existe cinq principales activités quotidiennes : taper, utiliser la souris, écrire, lire des documents et regarder le moniteur. Même dans des espaces domestiques disposant de peu de mètres carrés, il est possible de créer un poste de travail performant et adapté au travail agile, en choisissant des tables de bureau confortables qui facilitent la productivité.
    Si, à la maison, plusieurs personnes partagent le même bureau, sa hauteur pourrait être différente selon les caractéristiques physiques de chacune de celles-ci.
    Comment faire face à ce genre de problème ? Les bureaux assis-debout, comme Pop Ad dont la hauteur se règle électriquement aux divers moments de la journée, permettent de travailler tant assis que debout. Selon certaines études, travailler debout même une heure seulement par jour peut réduire les douleurs au cou et au dos jusqu’à 54% !
    Ici vous trouverez un approfondissement sur les bienfaits des bureaux assis-debout.
  3. Hauteur et distance du moniteur – La distance écran-yeux devrait toujours correspondre à une longueur de bras (environ 50-80cm) et alors que la hauteur entre le bord supérieur de l’écran et les yeux doit être d’environ 7-10 cm. De cette façon, il sera possible de garder le dos bien droit et d’éviter de plier le cou. En cas d’écrans plus petits ou plus grands, il pourrait être nécessaire d’incliner le moniteur, généralement jusqu’à un maximum de 35° (vers le bas ou vers le haut). Les bras porte-moniteur permettent de modifier la position de l’écran selon les besoins et de positionner correctement des outils plus petits comme l’ordinateur portatif ou la tablette.
  4. Souris et clavier ergonomiques – Ils doivent permettre d’adopter une position confortable pour les mains et les bras, en faisant particulièrement attention aux poignets afin d’éviter de souffrir du syndrome du canal carpien.
  5. Éclairage dans la pièce – Il faudra installer l’ordinateur de façon à ce que le poste de travail soit toujours bien éclairé, sans qu’il n’y ait ni reflets sur l’écran ni éclairage direct dans les yeux.
  6. Position et accessoires pour le téléphone – Si vous passez beaucoup de temps au téléphone, faites en sorte d’utiliser (ou de demander à votre entreprise) des oreillettes ou un casque : de cette façon, votre cou, vos épaules et vos bras subiront moins de tension musculaire.
  7. Espace pour l’archivage – Pour éviter d’occuper une partie du bureau, il est nécessaire de prévoir un coin du poste du travail, ou de la pièce, pour ranger les documents, comme par exemple une armoire ou un meuble à tiroirs.
  8. Qualité de l’air – Le « renouvellement de l’air » est nécessaire pour garantir le bien-être de celui ou de celle qui travaille. Si la pièce a une fenêtre, il faudra l’ouvrir au moins 5 minutes toutes les 2 heures. À défaut, il sera nécessaire d’avoir un système de ventilation qu’il faudra nettoyer régulièrement.
  9. Température et humidité – Les situations extrêmes ne sont pas admises. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la température idéale au bureau et, donc chez soi également, doit être comprise entre 18° C et 24° C. Le taux d’humidité recommandé se situe entre 40 et 60%.

Il est donc indispensable d’aménager un poste de travail ergonomique, tout comme nos actions quotidiennes contribuent à notre santé et à notre bien-être psycho-physique.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter