Récemment introduits en Italie, mais désormais un must en Europe du Nord et aux États-Unis : nous parlons des bureaux assis-debout, un élément incontournable du bureau moderne.

Vous ne savez pas de quoi nous parlons ? Faisons un pas en arrière. Le bureau assis-debout (comme Pop Ad de Frezza) est un bureau réglable en hauteur, créé pour pouvoir travailler soit assis soit debout durant la journée, selon les besoins.

Rester assis est une autre façon de fumer.

Cette phrase a de l’incroyable mais, depuis de nombreuses années, elle est devenue le mantra des chercheurs. Les études qui lient une excessive sédentarité aux risques pour la santé sont vraiment très nombreuses. L’une des plus récentes, publiée en 2018 sous le parrainage du Medical Research Council du Royaume-Uni, a trouvé une corrélation entre le fait de rester assis plus de 8 heures par jour et l’augmentation du risque de mort subite et de maladies cardiovasculaires.

Voilà alors qu’apparaissent les bureaux debout (pour travailler toujours debout) puis, par la suite, les bureaux assis-debout.

Bureau assis-debout : comment améliorer la vie au bureau ?

Ici aussi, ce sont les chercheurs qui nous le disent, avec des opinions différentes… mais pas trop.

Sur une chose ils sont tous d’accord : l’utilisation d’un bureau assis-debout offre des bienfaits. Toutefois, l’importance de ceux-ci est perçue de façon différente. Selon une étude de 2012, réduire d’environ une heure par jour le travail assis peut réduire de 54% les douleurs au cou et au dos en 2 semaines seulement, en limitant ainsi les cas de maladie liée aux muscles (par ex. douleur aux cervicales).

Il y a ceux qui, comme les chercheurs de l’Université de Pittsburgh, affirment que, certes, il y a des bienfaits, mais qu’il n’existe pas encore suffisamment de données historiques pour pouvoir les lier à une amélioration de l’état de santé.

D’autres études encore allient l’utilisation de ce genre de bureau à un plus grand nombre de calories brûlées (et plus précisément 170 par jour), à une augmentation de la productivité (entre 30 et 50%), à une meilleure circulation sanguine des jambes et à une meilleure digestion. Tous ces bienfaits semblent prouvés, mais uniquement pour une catégorie démographique spécifique : les jeunes (ce sont en effet les start-up américaines de moins de 30 ans qui ont lancé la tendance de ce produit).

La plupart des études les plus récentes (comme celle-ci et celle-ci) est cependant d’accord sur l’effet positif au niveau du comportement : celui ou celle qui utilise constamment un bureau assis-debout devient, à la longue, toujours plus actif et réduit le temps passé assis, non seulement au bureau, mais également chez lui. Win-win !

L’opinion est la même sur un autre point : les travailleurs qui ont un bureau assis-debout se sentent plus à l’aise sur leur lieu de travail. Ils peuvent se dégourdir les jambes, regarder dans une autre direction, bouger davantage : le bienfait est donc aussi psychologique.

Et qu’en pensent les employeurs ? Selon un bon nombre d’entre eux, un bureau assis-debout aide à améliorer le travail d’équipe : les réunions effectuées debout ont tendance à être plus rapides et à avoir moins d’interruptions.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter