Le seul homme à ne jamais faire d’erreurs est celui qui ne fait rien.

Theodore Roosevelt

Les erreurs au travail peuvent arriver à tout le monde, personne n’est exclu. Vous pouvez commettre des erreurs de différentes manières, mais pour préserver votre crédibilité, vous devez gérer la situation de manière professionnelle et éviter de mettre vos collègues dans une situation embarrassante.

Il n’existe pas une seule et unique formule pour le comportement, car il dépend de nombreux facteurs, dont l’environnement de travail, l’autonomie et la possibilité de discuter ouvertement des erreurs. Chaque cas est différent et doit être évalué en conséquence.  Dans ce petit guide, des conseils utiles sont donnés pour analyser le problème et agir en conséquence.

Réactions à éviter

La catégorie des comportements infantiles comprend certains gestes qu’il faut éviter à tout prix.

Se laisser guider par ses émotions (ou être apathique)

L’émotivité doit être limitée ! Les cris, les pleurs et le silence sont à éviter. En revanche, une attitude trop calme peut être interprétée comme un manque de considération pour son travail.

Essayer de cacher l’erreur

À moyen et long terme, cette décision est absolument préjudiciable : une fois découverte, l’erreur se propagera, rendant encore plus difficile la recherche d’une solution. Il en résultera une baisse de confiance de la part de l’équipe et de la direction. La transparence, en revanche, contribue à réduire la tendance à cacher les erreurs. Si les idées et les échecs sont partagés, cela crée une approche à partir de laquelle chacun peut apprendre des succès ou des erreurs.

Trouver des excuses ou blâmer les autres

Si vous avez commis une erreur, prenez-en la responsabilité, même si les conséquences peuvent être effrayantes. Malheureusement, la peur de faire une erreur ou de gérer une situation compliquée peut aussi devenir une source de stress, qui ne reste pas confiné à l’environnement professionnel, mais s’étend à la vie privée.

Comportement à renforcer

Les attitudes d’évitement sont une bonne pratique établie de longue date pour beaucoup, mais lorsque vient le moment d’agir, par peur de faire une erreur ou d’aggraver la situation, nous restons bloqués.

Voici quelques conseils, qui peuvent être adaptés à différentes situations.

Prendre des mesures immédiates (si possible)

Si l’erreur est mineure et n’affecte pas le travail des autres ou les objectifs de l’entreprise, essayer de résoudre le problème immédiatement, même si cela peut nécessiter un effort en dehors des heures de travail.

Admettre l’erreur et s’excuser

Il ne sert à rien de chercher à masquer son erreur, au risque de l’exagérer. Il est nécessaire de s’excuser, de s’expliquer de manière professionnelle sans ” dérapages ” émotionnels. Si l’erreur est grave, demandez à votre responsable un entretien privé.

Présenter des idées pour corriger l’erreur

Pour résoudre le problème, si le temps est disponible, réfléchissez à plusieurs alternatives et propositions. De cette façon, vous pouvez démontrer vos compétences en matière de résolution de problèmes. Toute réussite ne doit pas être surestimée, mais doit rappeler que tout a commencé par une erreur.

En conclusion?

Chaque erreur est un motif pour apprendre et éviter de la reproduire.

Le conseil est de toujours réévaluer votre façon de travailler et votre capacité à gérer des projets : vous serez en mesure d’identifier pourquoi vous avez fait une erreur et d’améliorer votre efficacité future

Ecrire un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter