Bavarder un petit peu avec votre voisin de bureau sert, sans aucun doute, à égayer votre journée au travail. Mais si le bla-bla-bla devient un bruit de fond constant et que les interruptions sont sans répit, il a été démontré que la productivité et la sérénité en souffrent. Dans ce cas-là, n’attendez pas. Voici quelques stratégies pour y remédier.

Parler

Défier un bavard en utilisant l’arme du langage peut déjà sembler hasardé. En réalité, se montrer résolu à affronter le problème à visage découvert donnera de l’importance à vos raisons. Commencez votre discours en le louant quelque peu. « J’aime bien parler avec toi. Mais, durant la journée, j’ai besoin de me concentrer sur mon travail. »

Faire des critiques « positives »

Plutôt que de vous plaindre du bla-bla-bla continuel, faites comprendre à votre collègue les bienfaits d’un peu de silence. Vous pourriez profiter d’une période d’absence de cet orateur verbeux pour lui dire à son retour : « Tu sais, j’ai remarqué que, ces jours-ci, je parvenais à me concentrer et à finir mon travail dans les temps. C’est pourquoi j’ai pensé que nous devrions nous efforcer de passer quelques heures en plus sans parler. »

Négocier une « plage horaire de silence »

Si vous parviendrez à imposer des horaires, il sera plus facile pour le bavard de se conformer à vos requêtes. Par exemple, vous pourriez dire que, le matin, vous avez besoin d’une très grande concentration et que vous préféreriez qu’il y ait un silence total durant telles heures. Avec le temps, vous pourrez élargir cette plage horaire de silence, en fournissant l’excuse d’une période de travail intense.

Fixer un meeting

Si la conversation concerne des questions de travail, proposez d’aborder tels sujets lors d’une réunion ad hoc. Délimiter le discours dans un lieu et à un horaire précis servira à limiter les interruptions et à réduire les divagations.

Prévoir un casque

Même s’il est éteint, il aura un effet dissuasif sur le bavard qui évitera de s’approcher de vous.

Créer une barrière physique

Un autre élément dissuasif peut être une plante mise dans une position stratégique : les feuilles en créant un obstacle visuel diminueront toute tentation de commencer un discours.

Si vous avez plus d’un collègue bavard, il sera plus difficile de vous isoler du bruit de fond sans aides extérieures. La première controffensive est d’intervenir sur la disposition des bureaux : une position à l’écart vous éloignera des « feux croisés » des voix.


Pop Easy

Si aucun stratagème ne se révèle efficace, signalez le problème à vos supérieurs ou au bureau du personnel. Ensemble, vous pourrez trouver des solutions tel un changement de place ou un jour par semaine de smart working. Dans votre intérêt et dans le sien, n’ayez aucune crainte à effectuer vos requêtes : un lieu de travail confortable est un droit pour l’employé et une obligation pour l’employeur.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter