Faire entrer l’extérieur pour améliorer l’humeur (et plus encore !)

Dans les organisations où la hiérarchie est importante, une promotion implique souvent une mise à niveau logistique, comme un nouveau poste de travail ou un nouveau bureau. Plus d’espace, plus de lumière naturelle, plus de confort et plus d’intimité.

Parmi ces avantages, l’éclairage joue un rôle majeur en raison de sa contribution positive à la santé et au bien-être général. Selon une étude récente, les travailleurs qui peuvent profiter de la lumière du jour pendant la journée sont de meilleure humeur, plus créatifs, dorment mieux et souffrent moins de problèmes de vue et de maux de tête.

Après une longue période de travail à distance, presque tous les travailleurs ont pris l’habitude d’effectuer leurs tâches dans les meilleures conditions, près d’une fenêtre ou en plein air. Chacun sait où il travaille le mieux, mais est également conscient de la distance qui sépare le poste de travail classique de cet idéal.

Ces besoins ne sont nullement sous-estimés dans les environnements qui mettent l’accent sur le bien-être des employés. Au contraire, dans les nouveaux designs d’entreprise qui penchent de plus en plus vers une approche hybride, l’orientation va dans ce sens en adoptant les théories du design biophilique : la nature est la principale inspiration et devient une partie intégrante du bureau.

Pour commencer : de petits pas pour des espaces plus « naturels ».

Qu’entend-on par approche biophilique?

Les éléments naturels dans l’architecture, tels que la végétation, la lumière, l’air et le bois, stimulent les sens et influencent le mode de vie sur le lieu de travail, améliorant ainsi la santé physique et mentale ainsi que la productivité. Inspiré par la nature, cela signifie concevoir des espaces dans lesquels vous pouvez vous déplacer plus librement. Des environnements lumineux et pas trop bruyants où la qualité de l’air est contrôlée en permanence. Des lieux de travail durables et tactiles.

Des objectifs ambitieux, mais qui peuvent être lancés, même si c’est de manière modeste, par de petites initiatives. Voici quelques idées pour initier le changement.

  • L’écoute des besoins. Le design biophilique est un choix, un signe de culture et de bien-être, et l’écoute des besoins des différentes équipes est essentielle pour renforcer le sentiment d’appartenance des employés et leur donner le sentiment de faire partie de l’entreprise. Une équipe créative peut avoir besoin de plus de lumière naturelle, tandis qu’un programmeur sera plus intéressé par un environnement calme. La conception basée sur le comportement s’appuie sur les mêmes principes.
  • Choisissez de « vraies » plantes. Les plantes ont la capacité d’amortir les vibrations environnementales, ce qui atténue le bruit et la pollution sonore. Les plantes artificielles sont belles mais n’améliorent pas la qualité de l’air. Un élément naturel demande du soin et de la patience, mais le retour en termes de santé et de bien-être est bien plus important, qu’il s’agisse de quelques plantes ou d’un mur vert entier utilisé comme cloison intérieure.
  • Ne pas obstruer les sources de lumière. L’espace devant les fenêtres (surtout si elles peuvent être ouvertes) doit toujours être dégagé pour permettre à davantage de personnes de bénéficier de la lumière naturelle. Si, au contraire, la lumière naturelle est rare, il vaut mieux orienter les bureaux vers l’extérieur, en conservant les salles de réunion dans les espaces centraux qui sont généralement plus sombres.
  • Introduire les couleurs et les textures de la nature pour recréer l’atmosphère du monde naturel dans les bureaux.
  • Optez pour des meubles flexibles et légers. Pour évoquer la liberté de mouvement et pouvoir s’asseoir n’importe où comme s’il s’agissait d’un espace en plein air, une solution dans un bureau consiste à choisir des bureaux mobiles qui peuvent être déplacés facilement et des sièges légers.

Le lien avec la nature se nomme biophilie et se traduit par la propension biologique d’une personne à se sentir mieux en présence d’éléments naturels. L’idéal absolu ? Un bureau vert, où chacun peut bénéficier de l’air et de la lumière naturels, du silence et du confort. Un objectif à atteindre étape par étape.

Ecrire un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter